Elles sont sur nos murs en hauteur, inatteignables, vigilantes. Observatrices ou rêveuses, nul ne le sait......