vote_utile_fdg.jpg

Dimanche en meeting, Sarkozy a évoqué la désobéissance à propos de l'Europe et le lundi la taxation des déserteurs fiscaux. Après la taxation à 75 %, Hollande a sorti de son chapeau l'augmentation du SMIC.

A priori, les propositions précitées vont dans le sens de L'Humain d'abord, le programme du Front de Gauche disponible depuis des mois en librairie, auprès des militants ou sur Place au peuple.

Mais, il faut se méfier des apparences.

Le candidat président évoque la désobéissance en amalgamant sécurité et immigration pour récupérer l'électorat du front national, soit l'exact opposé des idées du Front de gauche. Inutile de revenir dessus tant nous avons dénoncé ici l'extrême-droitisation de l'UMP. Pour la taxation des déserteurs fiscaux, il faudrait avoir plus de détails, mais souvenons-nous des regards amusés et des remarques ironiques des éditocrates et interviewers quand Jean-Luc Mélenchon défendait cette proposition, aujourd'hui validée...

vote.utile.jpg

Quant à la proposition batave d'augmentation du SMIC...

Au premier abord, elle semble s'inscrire dans une logique de progrès social, si bien qu'on peut y voir un signe en direction des citoyen-ne-s séduits par le Front de gauche, sauf que le candidat socialiste conditionne toute augmentation du SMIC à la croissance économique.

Cette proposition, comme l'ensemble des mesurettes hollandaises, est décevante et conservatrice : sans croissance, point de salut, ni de réduction du chômage, ni d'augmentation du SMIC !

François Hollande n'entend pas modifier les règles de redistribution des richesses. Il s'interdit ainsi de redistribuer différemment et plus justement les richesses ! Toutes les richesses.

En s'accrochant aux vieilles lunes productivistes d'une croissance économique illimitée alors que nous sommes dans un monde aux ressources finies, Hollande s'interdit de transformer le système économique. Nulle transition écologique n'est prévue, nulle transition énergétique non plus, ce qui devrait ravir les écologistes sincères, ni d'ailleurs, de meilleure utilisation et de répartition plus juste des richesses naturelles ! Avec la planification écologique, le Front de gauche s'engage dans cette transition : le soutien critique de Paul Ariès n'est pas du au hasard !

voteutile.jpg

Enfin, le candidat socialiste ne s'attaque pas aux inégalités sociales. On a beau retourner le problème dans tous les sens, cette proposition ne combat pas la redistribution des richesses, si injuste socialement. Tout juste prévoit-elle une sorte d'indexation...

A l'instar de sa taxation à 75 %, la proposition sur le SMIC du candidat socialiste relève la communication, du symbole marketing. Elle n'infléchira même pas la logique inégalitaire et absurde du système économique, ni n'améliorera la condition des classes populaires et moyennes.

Entre le "plus de croissance pour gagner plus" de Hollande et le "travailler plus pour gagner plus" de Sarkozy, c'est bonnet blanc et blanc bonnet !

Seul le Front de gauche présente un programme de gauche complet et cohérent dans tous les domaines, notamment en matière de redistribution des richesses, tout d'abord avec le SMIC à 1700 euros, puis avec le salaire et le revenu maximum, et enfin avec la réforme fiscale.

Le vote utile, c'est le vote Front de gauche. Et la révolution citoyenne commence dès le 18 mars 2012 !

reprise_bastille_18_mars.jpg