ed.jpg

D'abord, il y a LE DOUBLE CARACTÈRE OLIGARCHIQUE ET NÉPOTIQUE DU FN qui n'existe dans aucun autre parti politique et qui contredit tous les beaux discours du FN sur les valeurs républicaines et sur sa très récente et très opportuniste sensibilité sociale.

Le FN est un parti qui n'a jamais remis en cause le système capitaliste et les inégalités sociales - notamment l'héritage et la reproduction sociale - qui lui sont inhérentes, tout simplement parce que le FN est une entreprise capitaliste familiale où les ayant-droits se déchirent sur la place publique, pour prendre ou garder le contrôle du futur héritage qu'il représente.

Le père et grand-père, la fille et la petite-fille, le concubin et tous leurs serviteurs emploient tous les moyens pour l'emporter, du congrès postal bidon aux recours en justice... et ces exemples ne sont que la partie visible de cette guerre interne. En comparaison, les bisbilles internes du PS, de LR et du Front de gauche sont de tendres malentendus.

Comment peut-on croire que le FN est un parti républicain et social alors que son fonctionnement prouve le contraire ? Comment croire au discours méritocratique du FN ? Le FN, on en hérite.

Ensuite, il y a LES CASSEROLES DU FN avec le financement du parti et des campagnes électorales, et l'évasion fiscale du patriarche Le Pen. Sans parler de certains recrutements de personnels, et non des moindres, qui ont eu quelques ennuis avec la justice.

martel.jpg

On n'ose imaginer ce qu'il en serait si le FN comptait plus d'élus et avait accédé aux "affaires"...

D'ailleurs, l'Histoire enseigne que la corruption est endémique quand l'extrême droite au pouvoir parce qu'elle fait un pacte de non agression avec l'oligarchie qui l'a soutenue. Et puis, absence de transparence, de démocratie et d'indépendance du pouvoir judiciaire favorisent toujours la corruption.

Enfin, LE FN FRAYE TOUJOURS AVEC LES IDENTITAIRES, lesquels sont publiquement racistes et fascistes.

Officiellement, le FN rejette les milieux identitaires, mais la réalité est nébuleuse puisque certains identitaires figurent régulièrement sur des listes électorales présentées ou soutenues par le FN, et d'autres apparaissent en qualité de collaborateurs d'élus du FN ou de compagnons de route du FN.

De surcroît, FN et identitaires emploient les mêmes ressorts rhétoriques de propagande qui vont de l'exploitation du moindre fait divers pour dénoncer l'insécurité ou telle communauté religieuse, à la manipulation des faits historiques pour se refaire une virginité politique en faisant passer Laval pour un socialiste et De Gaulle pour un nationaliste.

Il ressort de ces trois observations que le Front National n'est pas seulement un parti différent des autres, mais il est pire que les autres partis. Il ne doit son ascension électorale qu'aux défaillances ou aux calculs opportunistes des deux partis dominants et à un système médiatique aux ordres des classes possédantes qui le ménagent pour l'installer au pouvoir en cas de grave crise politique.

stop_.GIF