« Nous, on n’attend qu’une chose, c’est l’été prochain, pour faire pareil, peut-être entrer en apprentissage, choisir un métier. Là, il ne sera plus question de sécher, il faudra pointer à l’heure, se plier aux ordres d’un quelconque vieux con armé d’un carnet, mais peu importe. On veut gagner correctement notre vie, pour pouvoir nous payer tous...