rpdebut.jpg

Le gouvernement grec s'apprête à imposer de nouvelles réformes de régression sociale afin que le FMI de DSK le "socialiste" et des pays membres de l'UE daignent lui prêter quelque menue monnaie à des taux usuraires.

Un malheur ne venant jamais seul, le Portugal était pris hier dans la tourmente, au point que le chef de gouvernement social-démocrate et le leader de l'opposition de droite présentaient ensemble un plan d'urgence pour rassurer les spéculateurs marchés financiers! Aujourd'hui, c'est au tour de l'Espagne, et demain ?

Mais à quoi sert l'Union européenne ?