Le gouvernement grec s'apprête à imposer de nouvelles réformes de régression sociale afin que le FMI de DSK le "socialiste" et des pays membres de l'UE daignent lui prêter quelque menue monnaie à des taux usuraires. Un malheur ne venant jamais seul, le Portugal était pris hier dans la tourmente, au point que le chef de gouvernement...