Pendant que l'UMP fête la victoire de doudouille sur un candidat PS qui a longtemps préféré le MoDem au FDGauche, au point d'ignorer ce dernier (5 % soit plus de 1000 voix...), défend Jean Sarkozy, se déchire en interne pendant le procès Clearstream ou critique les médias, la droite n'en continue pas moins sa politique néo-libérale de destruction...